mercredi 12 septembre 2018

Accueil



Le Landmannalaugar




"Je veux camper en Islande" ... ou du moins j'aurais pu intituler ce blog "Je veux camper partiellement en Islande" car en fait sur les 14 nuits passées sur place, nous en avons passé seulement 7 sous la tente. 
Nous apprécions tout particulièrement ce mode d'hébergement mais la météo islandaise capricieuse avait quand même un peu réfréné nos ardeurs au moment des réservations.
Maintenant que le voyage est terminé, nous ne regrettons pas bien sûr nos nuits "entre 4 murs" qui nous ont apporté un peu plus de confort mais ce fut aussi un vrai plaisir d'ouvrir sa tente le matin face à de superbes paysages et de ceux-là, l'Islande n'en manque certainement pas.


Sommaire de l'accueil:

1) Itinéraire
2) Camping
3) Hôtellerie
4) Formalités d'entrée sur le territoire
5) Avion
6) Véhicule
7) Assurances du véhicule
8) Notre budget
9)  Météo

10) Les bains
11) Guides et cartes
12) Matériel pratique
13) Activités possibles sur place
14) Lectures du soir 



1) Itinéraire:

Nous sommes partis 14 jours du 7 au 21 août et en gros voilà ce que ça donne sur la carte:


Avec du recul, nous pensons que deux journées supplémentaires auraient rendu cet itinéraire plus confortable et un peu différent.
J'en reparlerai dans les pages suivantes.

2) Camping:

Comme dit plus haut, nous apprécions tout particulièrement ce mode d'hébergement (voir là : Je veux camper aux USA) qui permet souvent, quand on est dans un parc, de s'immerger complètement dans la nature. C'est aussi évidemment la formule la plus économique car outre l'économie générée par nuitée, souvent on dîne et déjeune aussi au camping.
L'avantage de la plupart des campings islandais (mais pas tous), c'est qu'ils disposent d'une salle commune avec des bancs et des tables. On y mange donc à l'abri des intempéries. Salle qui comporte souvent également un ou plusieurs coins feu (pratique si on n'a pas de réchaud) ainsi qu'un ou plusieurs réfrigérateurs, voire même un micro ondes. Il va sans dire qu'on a privilégié ces campings avec salle commune au vu de la météo islandaise. Je détaillerai tous les campings qu'on a fréquentés dans les pages suivantes (voir le sommaire en bas de page).

Réservations:

Nous n'en avons réservé aucun. Les deux ou trois que j'ai contactés avant de partir m'ont dit qu'ils ne prenaient pas de réservation. Et c'est vrai qu'en plein mois d'août, on a toujours trouvé de la place.
Comme les campings islandais ne possèdent pas d'emplacements numérotés, ils ne sont officiellement jamais pleins ...

La Camping Card:

Nous n'avons pas acheté cette carte de camping: http://www.campingcard.is/. Les raisons étaient simples, comme nous voyageons à 4 adultes, il fallait 2 cartes (donc coût d'environ 300 euros pour nous) et le choix des campings agréés est tout de même limité (surtout dans la partie sud je trouve). De plus, nous ne partions que pour passer 7 nuitées sous la tente au final, donc, ce n'était pas rentable pour nous. 
Mais dans d'autres cas, cela peut être approprié de la prendre si on a l'intention de dormir pas mal de nuitées au camping. On peut même en trouver d'occasion sur le net ...


Matériel:

Pour le réchaud, on trouve des cartouches Coleman (mais le modèle US ne fonctionne pas !), Primus et aussi Camping Gaz. J'avais lu qu'on avait du mal à trouver ces dernières, et bien non, j'en ai vues partout même dans le magasin ultra minimaliste du Landmannalaugar !
Vous les trouverez la plupart du temps dans les stations essence.

Pour les tentes, On a osé ramener nos tentes 2 secondes de chez Décat et elles ont fait le job ! Bon sang, que c'est pratique pour les installer et les désinstaller. Alors c'est vrai qu'on a eu deux semaines où le vent fort était absent. On avait quand même acheté des sardines renforcées supplémentaires au cas où (on s'en est servi 2 fois) et on avait une tente de randonnée supplémentaire si une des 2 secondes venait à se briser avec le vent. 
On les a sanglées ensemble et elles comptaient donc comme un seul bagage en soute:




 Au préalable, j'avais quand même par précaution envoyé un mail à la compagnie aérienne pour savoir si elle les prenait. Icelandair les a acceptées sans problème et elles rentraient dans le coffre du Duster à plat au-dessus de tout le reste.
Alors, c'est sûr, le rétroviseur central ne servait à rien :




Pour les duvets, Les deux garçons avaient gardé leur modèle de chez Décat avec une température confort à 11° (optimistes) et matelas intégré + un drap en laine polaire à glisser dans le duvet pour abaisser la température confort à 5° (déjà beaucoup mieux). 
Les deux filles avaient quant à elle investi dans deux nouveaux sacs de couchage pour températures froides à prix doux avec un garnissage en duvet de canard (et non du synthétique) à température confort de 0°, ce sont ceux-là : sacs de couchage.

Au final, ces duvets ont été testés et approuvés par les filles à la fin du voyage. 
Maintenant, si vous êtes vraiment frileux, il y a ceux-là avec une température confort à -12° ! Et toujours avec un prix raisonnable.
Pour madame : Anapurna modèle femme
Pour monsieur : Anapurna modèle homme

Dernier élément pour bien se protéger du froid et s'isoler du sol, un bon matelas ! La marque Thermarest est souvent citée sur les forums. Elle n'est pas donnée mais la qualité,  la compacité et la légèreté des matériaux est bien là. Un exemple parmi d'autres :
matelas Thermarest

Pour le reste, on avait ramené une poêle, un faitout, des mugs métalliques, des couverts, des lampes frontales ainsi qu'une glacière gonflable toujours de chez Décat. Alors, l'avantage de l'Islande, c'est que vous n'aurez pas besoin d'acheter de la glace pour mettre dans la glacière afin de maintenir les aliments au frais 😉.
Dernière chose, on a ramené des taies d'oreiller qu'on bourrait d'affaires le soir pour dormir. D'habitude on achète des oreillers sur place mais au vu des prix islandais, on a évité ça cette année.

Pour les bagages, nous avions donc 4 bagages en soute de moins de 23 kg (limite fixée par Icelandair) composés de deux sacs cargos comprenant tout le matériel de camping (dont la tente de secours) et des vêtements + une valise chargée de vêtements et des trousses de toilette + les 2 tentes 2 secondes sanglées.
En cabine nous avions 2 valisettes + 2 sacs à dos + un petit sac chacun (appareil photo, ordinateur etc ...)

3) Hôtellerie:

Plus tôt on réserve plus on a de chances de trouver des hébergements "à peu près" bon marché (standard islandais).
Le moins cher nous a coûté 108 euros la nuit et le plus cher 244 euros. On a dormi en auberge de jeunesse 4 nuits et 3 nuits en airbnb.
Comme pour les campings, je détaillerai nos nuitées dans les pages suivantes.

Possibilité d'alléger la note finale:

Pour les AJ, on peut soit les réserver directement sur leur site soit parfois passer par un intermédiaire comme Booking, Hotels.com ou  encore Expedia par exemple. Vous pouvez alors (si vous passez par un intermédiaire) diminuer le prix payé en vous inscrivant à l'avance sur un site de cashback comme iGraal . Par exemple, vous aurez 4% de la somme payée reversée sur votre compte en banque si vous réservez via Booking  et 5 % avec Hotels.com. 
C'est simple, vous vous inscrivez sur le site de cashback (inscription gratuite à vie) puis dans la fenêtre de recherche en haut vous tapez Booking qui s'affichera alors dans les résultats de recherche, vous cliquez dessus  puis vous faites votre réservation comme d'habitude. Une fois votre nuit "consommée", vous verrez apparaître 4% du montant de la nuitée sur votre compte iGraal et à partir de 20 euros, vous pouvez demander un paiement qui sera reversé, lui, sur votre compte en banque. Si vous réservez plusieurs nuits, les 20 euros seront très vite atteints et en plus on peut se servir de ce site pour plein d'autres enseignes: Darty, Asos, Sephora, Zalando etc ... 
Idem pour le site Ebuyclub, site de cashback aussi bien connu. 
Ces sites étant en concurrence, n'hésitez pas à les utiliser tous les deux. Quand l'un offre un bon cashback sur telle réservation d'hôtellerie, l'autre peut proposer un cashback plus important sur tel ou tel loueur de voiture ...
Avantage aussi de ce dernier site: les bons d'achat. On achète des bons d'achat et on les présente à la caisse sous forme d'un code barre sur son smartphone, et ça paye très vite car on a un cashback sur le prix d'achat de ces bons: 5% chez Ikea, 3% chez Decathlon, 3,5 % chez Carrefour, 3% chez Intermarché etc ...


4) Formalités d'entrée sur le territoire:

L'Islande étant dans l'espace Schengen, il n'y aura pas de passage devant un officier d'immigration à l'arrivée. Donc pas de visa, ni de programme d'exemption de visa.

5) Avion:

Deux compagnies se partagent le marché (Wow Air a fait faillite):


Nous avons réservé nos billets en octobre chez Icelandair. On a payé 354 euros par personne.
Edit 2021 : La compagnie Low Cost Play offre des vols depuis CDG. 

6) Véhicule:

J'avais lu qu'il valait mieux privilégier les compagnies locales aux compagnies internationales. Les retours négatifs sont légion avec ces dernières. Donc notre choix s'est porté sur une agence locale avec de bons retours sur les forums: Blue Car Rental 
Rien à redire au niveau de l'agence, pas de frais cachés, ils n'ont pas essayé de nous vendre d'éventuelles assurances supplémentaires avant de partir ni chipoté sur les rayures supplémentaires que nous avions apportées inévitablement à la carrosserie en roulant sur les pistes. Bref, on recommande.
En revanche, la location d'un véhicule en Islande reste très chère. On a payé 1550 euros pour un Dacia Duster 4x4 diesel pour 14 jours en kilométrage illimité et conducteur additionnel inclus.
Attention aussi, toutes les assurances étaient incluses mais il y avait des franchises parfois importantes (voir paragraphe 7 en-dessous).
Les carburants sont aussi plus chers qu'en France. Compter 1,80 euros/litre environ de gasoil.

7) Assurances du véhicule:

On avait pris toutes les assurances du véhicule y compris la protection contre le gravier (GP) et celle qui protège contre le sable et les cendres (SAAP). Si vous ne la prenez pas, ils peuvent vous facturer plusieurs milliers d'euros en cas de dégâts au véhicule.
Attention, les Islandais fonctionnent peu avec le zéro franchise.
Par exemple, en cas de dommages dûs à des projections de cendres, la franchise est quand même de 750 euros même si vous avez pris leur assurance !
Particularité islandaise: notre véhicule Dacia, comme les autres 4x4, était bien assuré sur les pistes mais pas dans les gués.
Dernière chose, ils ne vendaient aucune assurance concernant le bas de caisse, le toit, les roues et les pneus. Etant donné qu'on a pris des pistes bien caillouteuses et que ça m'est déjà arrivé de crever lors d'autres voyages et que les pneus étaient déclarés irréparables, j'avais pris à l'époque (été 2018) un assureur anglais qui me remboursait les franchises et me couvrait sur les pneus, toit, vitres et bas de caisse. Hélas cet assureur anglais n'assure plus que les ressortissants britanniques depuis...
Il y a cependant l'équivalent français de cette assurance mais pour l'instant elle n'offre pas les mêmes garanties sur les F Roads que l'assureur anglais, lui, couvrait: sereniti.trip
En revanche, c'est parfait sur toutes les routes bitumées et les parkings où un accroc à la carrosserie est vite arrivé (par exemple sur un parking de supermarché ! 😠) et c'est bien sûr moins cher que ce que le loueur vous proposera si vous souhaitez ne pas avoir de franchise (environ 200 euros chez Blue Car Rental).

8) Notre Budget: (pour 4 adultes)

Avion: 1 416 euros
Véhicule: 1 550 euros
Nourriture: En gros 600 euros

Hébergements: 350 euros pour 7 nuits en camping
                       1200 euros pour 7 nuits en AJ, appartement ou chalet

Restaurants: seulement deux ! 160 euros

Sorties: Mývatn Nature Baths: 130 euros
             Hot Tubs de Hoffel: 32 euros
             Piscine à Reykjavik: 20 euros

Essence: En gros 350 euros
 
Achats divers: On n'a pas compté mais on s'est contenté de quelques vêtements et puis c'est tellement variable d'une famille à l'autre.
Donc grosso modo, 5800 euros sans avoir fait de folies.

9) Météo:

Un site très consulté par les Islandais et les touristes : http://en.vedur.is/weather/forecasts/areas/


10) Les bains:

Hot tubs, hot pots, piscines, sources etc ... très nombreux et bien ancrés dans la culture islandaise.
Je m'étais aidé de cette carte pour situer les endroits en pleine nature car ce sont surtout eux qu'on visait: https://www.voyage-islande.fr/la-carte-des-sources-chaudes-d-islande-art-323.html

Sinon, pour les piscines, il y en a quasiment partout !
Il est d'ailleurs bien pratique d'amener des sandales pour les vestiaires mais aussi pour l'approche des sources chaudes en extérieur. Elles seront également indispensables dans les auberges de jeunesse où on vous demandera de vous déchausser.
Un peignoir peut aussi être utile pour rester au chaud quand on sort d'une source en extérieur.

11) Guides, cartes et conditions de route:

En premier, histoire de se faire une idée générale, on a acheté Guide du Routard . Coups de cœur en photos, idées d'itinéraires selon le nombre de jours disponibles ... C'est pas mal pour dégrossir le voyage.
Il y a aussi le Lonely Planet dans le même registre. On apprend aussi beaucoup à travers les forums et blogs de voyageurs.

Pour les randonnées, on a acheté le guide Rother
Cartes, photos et descriptifs des randonnées précis. On a principalement fait celles classées dans leur Top 10 des randonnées à faire en Islande.

Pour savoir si des routes sont ouvertes ou fermées ou s'il y a des travaux, cette carte est très bien : carte interactive

Si vous partez avec des enfants, la vidéo sur l'Islande de l'émission "C'est pas Sorcier" pourrait les intéresser. En fait elle est aussi très bien pour les adultes: https://www.youtube.com/watch?v=xYsw5gcUPf0

Et enfin, pour s'orienter en complément du GPS, on avait acheté cette carte de l'Islande étanche et indéchirable.

Pour le GPS, j'avais tout simplement téléchargé la carte de l'Islande sur l'application Maps.Me de mon téléphone. Cela ne consomme pas sur notre forfait car fonctionne comme un GPS de voiture. Le tout est gratuit bien sûr (y compris le téléchargement de la carte).


12) Matériel pratique:

Pour les pistes: 

Nous avions pour rouler sur les pistes avec davantage de sécurité amené un mini compresseur et un jeu de mèches en cas de crevaisons multiples. 
Comme il y a des pistes bien caillouteuses et que les petits 4x4 de type Duster ou Jimmy sont équipés de pneus de route, il est fortement conseillé de réduire son allure mais aussi de dégonfler partiellement ses pneus. Simple jusque là, mais après il faut les regonfler ! 
D'où le mini compresseur qui se branche sur la prise allume cigare. On en trouve dans les hypermarchés au rayon voiture ou en ligne, par exemple là :mini compresseur. J'ai commandé le mien sur le net il y a 5 ans maintenant et fonctionne toujours.
Pour les mèches, jamais servi encore mais j'ai un peu la hantise des crevaisons multiples sur une même piste. Cela ne coûte quasiment rien et ça rassure quand même un peu : Kit de réparation 
Si vous ne connaissez pas le principe, voici une vidéo prise sur You Tube: https://www.youtube.com/watch?v=MzOjv5KRkq4

Pour recharger les batteries en camping:

Dans la plupart des campings qu'on avait choisis, on avait une salle commune où il était théoriquement possible de recharger une batterie d'appareil photo ou de téléphone si on trouvait une prise de libre (ce qui est rarement le cas). En revanche pour certains campings, il n'y a aucune prise électrique (au Landmannalaugar par exemple), on avait donc amené notre convertisseur 12V-230V qui se branche aussi sur la prise allume cigare. La batterie se recharge ainsi quand le moteur de la voiture tourne. On peut en trouver sur certaines aires d'autoroute et bien entendu en ligne également: Convertisseur  

13) Activités possibles sur place:

C'est bien simple, au niveau des activités, on n'en a fait aucune ! 
Le voyage à 4 nous est déjà revenu plutôt cher. Pour les baleines, nous en avons déjà vu lors d'une sortie en Australie et avons aussi déjà pratiqué la marche sur glacier. 
Mais pour ceux que cela intéresse, il existe effectivement tout un tas d'excursions à faire selon les saisons. 
Exemples ici : Excursions possibles

14) Lectures du soir:

Etant assez amateur de polars, j'ai été comblé à la lecture de romans policiers d'Arnaldur Indridason. Lire quelques pages d'un de ses romans le soir à la frontale sous la tente de camping m'a permis de prolonger le voyage en quelque sorte d'autant que l'action se passe toujours en Islande.
De ceux que j'ai lus:

La Muraille de lave (avec en toile de fond les banques islandaises lors de la crise de 2008)
La cité des jarres (avec en toile de fond les études sur le génome et les maladies génétiques en Islande)
Hiver arctique - Une enquête d'Erlendur (avec en toile de fond l'immigration en Islande)
Hypothermie : Une enquête du commissaire Erlendur Sveinsson (avec en toile de fond le business et la curiosité sur la vie après la mort)
La Femme en Vert : (avec en toile de fond l'occupation anglaise puis américaine en Islande). Pour l'instant c'est mon préféré ! 

Le petit plus pour les marcheurs: 

Une appli française rémunère les pas des marcheurs gratuitement. 
On peut marcher, courir et même faire du vélo. Nos pas sont convertis en "wards" qui eux mêmes pourront être convertis en bons d'achat ou même en euros. L'appli se rémunère avec des vidéos qu'on peut ou non lancer (une vidéo rapporte un ward). On ne devient pas bien sûr millionnaire avec ça mais je trouve le truc assez stimulant entre amis. De nombreux challenges assez ludiques émaillent aussi l'appli et rapportent eux aussi les fameux wards.
En faisant du sport régulièrement, on peut gagner aisément 100 à 120 euros par an, ce qui paie accessoirement une nouvelle paire de chaussures 😋
Si ça vous intéresse, vous pouvez télécharger l'appli Weward sur votre smartphone et en rentrant ce code de parrainage : 
JEAN-xZBeU et vous obtiendrez 50 wards d'entrée.
Pour obtenir les 50 wards, il faudra aller dans Paramètres > Saisir mon code de parrainage.
N'oubliez pas chaque jour de valider vos pas. Il faut le faire avant minuit sinon on perd le bénéfice des pas du jour. Le mieux est de valider au fur et à mesure dans la journée. 
 Voilà, bonne marche à tous ! 


Sommaire du blog: